pix pix
pix pix
pix pix
  S’enregistrer  -  Se connecter Accueil   Accueil  |forum   Forum  | disk   Download  | Contact   Contact  | Liens Web   Liens Web lundi 21 mai 2018    
pix pix
F.F.C.B.L/S.E.R
pix
pix   pix
pix pix
pix   pix

Le 27 MHz
pix
pix   pix
pix pix
pix   pix

Forum :
pix
pix   pix
pix

Forum Vide

pix
pix   pix

En ce moment
pix
pix   pix
pix
Record visites :
27/05/13 : 666 visites
Record membres :
16/02/12 : 41 membres
Record simultané :
10/08/16 : 81 visiteurs
15/01/13 : 9 membres
pix
pix   pix

Espace Membre :
pix
pix   pix
pix
Privé Masquer le formulaire de connexion
pix
pix   pix

pix pix
punaise  3 ème Rencontre parlementaire de la Sécurité Civile :: [43 lectures]
3 ème Rencontre parlementaire de la Sécurité Civile
Ce 25 avril 2018, dans une très belle salle de l’Assemblée Nationale s’est tenu cette 3 ème rencontre parlementaire de la sécurité civile.
Avec un programme de travail très bien préparé et minuté, dans un auditorium prestigieux et des personnalités de très haut rang, ces travaux ne pouvaient être que constructifs et instructifs.
Après le mot de bienvenue du responsable de l’organisation de cette réunion à 9h15 très précise, il a remercié M. le Député Fabien MATRAS, député LREM du Var (83) d’avoir été l’interlocuteur pour que cette 3 éme rencontre se déroule à l’Assemblée Nationale.
M. le Député Fabien MATRAS prenait ensuite la parole pour 10 minutes pour remercier toutes les personnalités présentes, mais aussi, ses confrères députés inscrits comme orateurs.
Il excusait sa collègue des Hautes Pyrénées qui serait absente suite à un décès d’une amie intime suite à un accident tragique sur Paris.
J’étais aussi attristé personnellement de cette absence car son attachée parlementaire avait rencontré en son absence, pour les mêmes raisons, les responsables du CCBO 65 sur deux sujets importants il y a une dizaine de jours.
M. le député mettait l’accent sur le volontarisme de cette nouvelle majorité concernant la sécurité civile.
Un compte rendu intégral de cette journée devant nous être transmis par mail, j’éviterai de rentrer dans les détails afin d’être très respectueux de son continu dont je publierai dès sa réception les passages les plus importants et peut être sa totalité.
Une vidéo a été aussi réalisée que nous devrions trouver sur youtube d’ici quelques jours.
De ce fait, je vais m’appliquer à commenter que mon analyse personnelle qui n’engagera que moi.
A 9h25, M. le Colonel FAURE, président de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France, président de l’IFRASEC prenait la parole pour 5 minutes pour lancer la 1ère table ronde.
Transformation de l’action publique : Quelle marge de man½uvre, quelles perspectives pour les SIS ? 2018 : changement de paradigme ‘article 26 .. ) ?
Thématiques abordée : le pilotage par la performance des SIS – réforme de structure – mutualisation du soutien et de la logistique – mutualisation des projets structurants – réforme de l’organisation territoriale.
Une première table ronde où des responsables tels que M. Olivier RICHEFOU, président de la Conférence nationale des services d’incendies et de secours, président du Conseil départemental de la Mayenne (UDI) prenait la parole à la tribune, ainsi que Mme TIEGNA Huguette Députée du Lot, de M. Régis COUSIN, Président de la Fédération française des métiers d’incendie, de Yannick BLANC, Préfet, Haut fonctionnaire à l’engagement civique, etc …
Tout au long des débats, j’ai pu constater que ce qui est souhaité de toutes parts, ce sont des augmentations de moyens humaines, matériels et financiers.
Malheureusement, dans ses périodes où impérativement, la France doit réduire son déficit, ses demandes ne peuvent être prise en compte, donc, faut trouver des financements par d’autres investisseurs et comme le soulignait très bien un responsable, un investisseur qui investit 1 ¤ l’investit à condition que cet investissement de 1 ¤ lui rapporte 1 ¤ de plus et même que cet investissement soit encore plus rentable.
Un manque de bénévoles se fait ressentir dans tous les domaines, voilà pourquoi le P.C.S., les CCFF, etc , seront de plus en plus mis en avant de façon à encourager les citoyens à s’engager davantage dans le monde associatif.
La journée du citoyen organisée aussi par les Mairies devrait permettre de mobiliser encore plus et mieux les concitoyens aux risques naturels et autres.
Le réchauffement climatique inquiète de plus en plus nos gouvernants et ses conséquences.
La mise en place du service civique citoyen devrait peut être commencer a apporter quelques solutions.
La deuxième table ronde de 11 h à 12h30 correspondait beaucoup plus au monde des associations du bénévolat.
Elle consistait : les nouvelles formes d’engagement dans la sécurité civile : quelles opportunités, quelles adaptations et quelles contraintes pour la sécurité civile ?
Thématiques abordées : l’engagement citoyen 2020-2030 – comment consolider le système actuel (bénévolat, volontariat) ? Vers un citoyen acteur occasionnel du service public par la révolution numérique ?
Deux témoignages ont ouvert les débats, un membre de la protection civile et un pompier volontaire.
M. le député LREM, Jean-Marie FIEVET, député des Deux Sèvres a su apporter des arguments à ce débat très important.
M. FRANCHETERE Paul, président le la fédération nationale de la protection civile à la tribune aussi.
Il reconnaissait que sur 36.000 adhérents, en gros 12.000 seraient assez facilement être mobilisables, mais il soulignait que tout investissement matériels était à la charge de chaque organisation, que les moyens financiers ne suivaient pas alors qu’on leur impose de plus en plus de professionnalisme sur le plan humain et matériel.
Un représentant du Collectif Citoyen du 13 novembre demandait pourquoi, alors que l’Etat souhaite voir de plus en plus de citoyens bénéficier d’une formation aux premiers secours, ceux-ci sont payants, 70 ¤.
Si nombreux reconnaissent que le bénévolat manque d’être sérieusement encouragé, je n’ai pas vu émerger des solutions ou des propositions, toujours, la RIGUEUR financière.
Vous souhaitez des médailles, faut vous les financer, etc …..
Par contre, et ceci est positif et très encouragements, des études sérieuses effectuées apportent la preuve que les jeunes qui suivent des études veulent donner plus de sens à leur vie en s’engageant dans le bénévolat.
Une prise de conscience fondamentale qui démontre que le monde change positivement.
J’ai entendu à plusieurs reprises aussi de la part des responsables à la tribune déclarer : nous avons une nouvelle gouvernance, nous avons de jeunes parlementaires, c’est le moment de renverser les codes, de renverser la table et de revenir aux fondamentaux.
Mon souhait personnel : j’espère qu’il n’est pas trop tard, que les engagements du président de la république dans ce domaine soient tenus, nous devrions pouvoir en juger sous peu en ce qui nous concernent.
C’est bien joli de voir de très bon rapports comme celui de 2012 concernant le Bénévolat de Sécurité Civile – Bilan et Plan d’action, de 108 pages, où le FFCBL/SER est citée sur la 15ème page et où nous attendons toujours … !!!!
La 3ème table ronde de 14h15 à 16 heures permettait de traiter 3 problématiques :
- Quelles mutualisations et protections au niveau européen ?
- A quelle articulation entre les échelons locaux, nationaux et européens dans la prévention, la préparation et la réponse aux crises ?
Nous avons pu voir deux débateurs sur ses sujets, M. Damien ABAD, député de LR de l’AIN et M. DJEBARRI Jean-Baptiste, député LREM de la Haute Vienne aborder ce débat très important.
Une table ronde technique, technologique et financière.
Le temps passe très vite et l’heure de la conclusion sonnait.
C’est M. le Préfet Jacques WITKOWSKI, directeur général de la sécurité civile et de la gestion des crises a qui en l’absence de M. Gérard COLLOMB, ministre d’Etat, ministre de l’intérieur, revenait cette mission.
Des conclusions satisfaisantes, qui augurent d’un changement total.
Le moment de renverser la table, de changer les codes et revenir aux fondamentaux est t’il arrivé ?
Essayons pour tous les bénévoles d’être optimistes.
J’avais pris la précautions de préparer plusieurs exemplaires d’un bon dossier que j’ai pu remettre avec une carte de visite a de haut responsable de l’état.
Un dossier a été remis également à M. le Préfet WITKOWSKI qui n’avait pas reçu du Ministère de l’Intérieur copie de la lettre de leur réponse à mon courrier du 26 mars 2018.
En conclusion : très satisfait de ce déplacement et de cette participation à cette journée importante du 25 avril 2018.
Restons optimistes.
images/rubriques/__vide.png 
Avatar Ajouté le 30/04/2018 09:25 par Ψadmin Aucun commentaire

News précédente    News suivante



pix   pix


pix pix
Réalisé avec KwsPHP (vous pouvez mettre vos copyrights à cet emplacement)
pix pix

W!n Design

Les connectés : (0 membre - 4 visiteurs - 76 visites aujourd’hui) ♦ 568 997 visiteurs depuis le 12/09/2011