pix pix
pix pix
pix pix
  S’enregistrer  -  Se connecter Accueil   Accueil  |forum   Forum  | disk   Download  | Contact   Contact  | Liens Web   Liens Web dimanche 18 novembre 2018    
pix pix
F.F.C.B.L/S.E.R
pix
pix   pix
pix pix
pix   pix

Le 27 MHz
pix
pix   pix
pix pix
pix   pix

Forum :
pix
pix   pix
pix

Forum Vide

pix
pix   pix

En ce moment
pix
pix   pix
pix
Record visites :
27/05/13 : 666 visites
Record membres :
16/02/12 : 41 membres
Record simultané :
10/08/16 : 81 visiteurs
15/01/13 : 9 membres
pix
pix   pix

Espace Membre :
pix
pix   pix
pix
Privé Masquer le formulaire de connexion
pix
pix   pix

pix pix
punaise   C.C.P.F 33 intervention dans l'Aude :: [69 lectures]
C.C.P.F 33 intervention dans l'Aude
Le dimanche 21 octobre le club cibiste en pays foyen a pris la route pour se rendre dans l'Aude pour aller porter de l'aide à la population victime des intempéries.
Suite à l'appel de notre Président de la FFCBL nous avons décidé de nous rendre sur place et apporter notre soutien humain et matériel au village de Villegailhenc
Dès que nous avons eu connaissance des démarches de notre Président il nous a semblé logique de répondre favorablement à sa demande.
Notre association travaille depuis de longues années sur la mise en place d'un plan communal de sauvegarde, cette catastrophe vient nous rappeler qu'il n'y a plus de temps à perdre et malheureusement que l'urgence que nous décrivons n'est pas juste des mots mais une réelle nécessité d'action.
Nous sommes arrivés chez tonton 12 le dimanche vers 16h pour charger le véhicule de la fédération des nombreux lots offerts par les commerçants, des seaux,des karchers,des éponges et des produits d'entretien,des sacs de stockage pour les gravats, des raclettes,des balais etc... ainsi que nos affaires personnelles.
Après avoir discuté du programme du lendemain autour d'un petit dîner nous essayons d'aller nous reposer un peu pour être en forme au réveil qui va sonner à 5h.
Le départ est programmé pour 6h, et il est respecté, c'est ainsi que 9 personnes prennent la route pour se rendre à Villegailhenc
Nous arrivons sur place à 8h et dès notre arrivée nous prenons conscience de l'étendue des sinistres de la commune, c'est avec stupeur que nous nous rendons à la cellule de crise du village, Monsieur le Maire donne certaines directives et priorités à tous les bénévoles présents ce jour.
Il y a beaucoup de choses à faire et le pc crise nous donne notre première mission aller débarrasser tous les objets qui sont sur les trottoirs des petites rues qui gênent la progression des dépanneuses et des bennes.
Lors de notre mission nous découvrons encore et encore l'étendue de la catastrophe, les maisons sont éventrées et les voitures encastrées les unes aux autres littéralement projetées par la force de l'eau.
Comment imaginer qu'un petit ruisseau de rien du tout a pu provoquer de telles vagues.
Nous rencontrons des personnes meurtries qui presque une semaine après sont encore en état de choc.
Nous prenons la peine de les écouter nous raconter la nuit de calvaire qu'ils ont vécu, dans leurs propos l'on perçoit l'angoisse qu'ils ont ressenti,en voyant les hauteurs sur les murs on comprend mieux pourquoi certaines personnes ont été piégée dans leur maison.
Devant l'importance des chargements nous formons 3 groupes de trois personnes.
Un groupe chargera la remorque, un autre restera sur la zone de stockage, et enfin un 3ème groupe se mettra à disposition des habitants pour leur aider à trier et sortir tout ce qui doit être jeté.
Pour plus de facilité nous équipons chaque groupe de radio pour pouvoir être en contact permanent.
Les rotations vont ainsi permettre une meilleure organisation.
C'est ainsi que l'heure de la pause déjeuner va très vite arriver.
Il faut dire que avec autant de travail la matinée a passé très rapidement.
Nous échangeons nos sentiments pendant cette pause
Nous sommes à la fois choqués de trouver autant de désarroi mais aussi réconfortés de participer avec tous les bénévoles très nombreux à cette journée de solidarité.
Nous faisons un nouveau point avec la cellule de crise pour savoir comment nous organiser de façon plus efficace si possible.
Nous apprenons que les expertises continuent toute l'après midi et au fur et à mesure des passages des assureurs les habitants continuent de vider leur maison, immédiatement nous reprenons la route du centre pour enlever les objets stockés sur les devants de portes et trottoirs des habitations.
Afin de dégager plus rapidement les routes des grosses bennes sont posées sur le sol et permettront d'enlever plus de déchets et plus rapidement.
Nous revenons à la cellule de crise.
Des habitants demandent de l'aide à leur domicile, nous nous séparons tout en restant en contact radio.
La petite remorque reprend du service, et c'est à nouveau des allers retours incessants pour certains alors que pour d'autres c'est de l'aide de démolition, un moment très particulier ou après un peu de méfiance les victimes se livrent et parlent.
Malgré toutes les pertes le côté humain reprend ces droits, on se sent utile encore plus.
C'est incontestablement la plus belle récompense de notre journée de labeur.
Entre confidences et émotions notre journée de travail touche à sa fin
Nous nous retrouvons devant la Mairie
Monsieur le Maire nous remercie de notre mobilisation.
Nous reprenons la route de Lagrave
Pendant tout le trajet nous parlons de notre journée et sommes particulièrement fier d'avoir accompli notre mission.
Nous avons senti que notre présence avait quelque peu apportée du réconfort et de l'utilité à la commune qui a encore besoin d'aide.
D'autres interventions sont possibles, il serai bien que ceux qui le peuvent se manifestent.
Nous aurions aimé pouvoir rester sur place plusieurs jours, une journée c'était trop court pour vraiment pouvoir se donner à fond auprès des sinistrés, il reste tellement à faire, prévoir des tentes, des groupes électrogènes pour rester au plus près des besoins des gens voilà ce qu'il faudrait arriver à faire.
C'est dans ces moments là aussi que l'on peut se rendre compte que des phénomènes aussi imprévisibles peuvent se produire n'importe ou.
Ce qui est frappant c'est de voir qu'un si petit cours d'eau puisse se transformer en torrent,le CCPF 33 prépare un exercice sur la commune de Saint Avit Saint Nazaire pour 2019.
Sachant que le ruisseau (Le Moiron) traverse une grande partie de la superficie de la commune difficile de ne pas penser et à faire le rapprochement avec ce qu'il s'est passé dans L'Aude.
Il ne faut surtout plus sous estimer ces probabilités, en se lançant dans un PCS chaque club peut jouer un rôle essentiel qui le jour échéant peut se révéler extrêmement important dans la gestion d'une crise.
Visiblement sur la commune de Villegailhenc c'est l'impensable qui a frappé et il n'y a pas de raison qu' un jour ou l'autre d'autres phénomènes comme celui ci ne toucheront pas d'autres personnes,d'autres régions c'est pourquoi il faut absolument que les consciences s'éveillent et que chacun prenne bien la peine de se préparer au mieux face au pire.
C'est pendant le repas pris tous ensemble que nous pensons à tout ça, juste pour se dire que les personnes qui ont péri dans cette terrible tragédie ne soient pas mortes pour rien.

images/rubriques/__vide.png 
Avatar Ajouté le 28/10/2018 10:31 par Ψadmin 1 commentaire

News précédente    News suivante


>>Masquer les commentaires [1]  
Commentaire n°1/1 
Remonter Posté le 28/10/2018 par Ωtonton12

 
Merci mon Ami Arnaud pour cet article où tu résume parfaitement ce que de simples citoyens peuvent avec un peu d'humanisme apporter a des personnes en détresse.
A plus forte raison, un mouvement comme le notre qui peut mettre a la disposition de toute une équipe des moyens radio efficaces.
Encore une fois, mes plus chaleureux remerciements pour votre participation.
Amicalement.
 
avatar




pix   pix


pix pix
Réalisé avec KwsPHP (vous pouvez mettre vos copyrights à cet emplacement)
pix pix

W!n Design

Les connectés : (0 membre - 4 visiteurs - 94 visites aujourd’hui) ♦ 600 093 visiteurs depuis le 12/09/2011