News - Le Billet de Tonton 12

Le mot d’un passionné de Radio.

| | Le Billet de Tonton 12 | 11

010

Le mot d’un passionné de Radio.
Président de la plus ancienne fédération d’opérateurs radio qui fête cette année ses 40 annuités, à ce poste depuis 1986, cette mission pourrait réjouir une autre personne, homme ou dame ayant de l’ambition.
Derrière ce poste se cachent de lourdes responsabilités et un travail considérable.
Il est important de préciser (car trop souvent beaucoup de personnes exigeantes l’oublient) que, comme tous ceux qui m’entourent, je suis un bénévole.
Je suis en retraite et je consacre tout mon temps à notre fédération nationale.
Je me considère comme un simple passionné de radio militant et me bats pour le bien-être et la liberté des autres avec beaucoup d’abnégation et sans le moindre profit personnel.
J’ajouterais même, sans aucune satisfaction personnelle si ce n’est que celle de votre confiance et de votre amitié.
En effet, quoique l’on fasse et quel que soit l’esprit puriste dans lequel on se trouve, on ne pourra jamais satisfaire tout le monde. La critique est aisée …
De ce fait, je rends un hommage particulier à toutes celles et ceux qui luttent non seulement pour notre liberté d’expression et d’utilisation de nos moyens radio, mais aussi pour une plus grande reconnaissance de nos multiples actions.
Ses actions pour une grande chaine de l’amitié, de convivialité avec nos engagements pour l’aide, l’entraide, le secours et l’assistance au service de l’humanité.
Je dis merci à l’ensemble de ses responsables associatifs, à leurs adhérents pour leur engagement en faveur de cette noble cause.
Durant toutes ses années, nous n’avons cessés de tendre la main, d’ouvrir grandes nos portes afin que comme en Italie, une grande fédération s’impose fasse aux pouvoirs publics.
L’addition d’un plus grand nombre d’utilisateurs des moyens radio que nous utilisons, regroupés en clubs, associations ou indépendants au sein d’une imposante fédération nationale créerait un véritable front commun face à nos administrations.
Nous allons continuer inlassablement à tendre la main et à ouvrir nos portes, sans arrière-pensée si ce n'est celle de satisfaire le souhait de la majorité des opérateurs radio de France.
Néanmoins que l’on ne se fasse aucune illusion sur notre esprit d’ouverture.
La FFCBL/SER continuera à dénoncer toute forme d’exploitation dont les opérateurs radio feraient l’objet.
A aucun moment nous n’admettrons que la radio et ses représentants soient utilisés aux services des intérêts personnels, commerciaux où même politiques.
Notre fédération nationale est au service de ce monde des opérateurs radio, qu’ils soient radioamateurs, amateurs radio, cibistes, utilisateurs de PMR, SWL, etc ..
Le sérieux de notre fédération n’est plus a démontrer, la compétence de ses dirigeants, anciens et nouveaux non plus a porté ses fruits tout au long de ses 40 années.
Le fait de compter au sein de notre Comité d’Honneur des anciens ministres et ministres en exercice, des députés, des Professeurs en médecine, des Avocats sont aussi les garants du sérieux et de l’honorabilité de notre fédération nationale.
Libérer le 27 MHz concerne chaque utilisateur, chaque responsable de club, idem pour toutes les autres revendications.
Croire ou penser que le 27 MHz est libre est une erreur grossière et je ne souhaite pas un retour en arrière des années 1982 à 1990 avec des contrôles routiers ou des cibistes se retrouvaient cités à comparaitre devant un Tribunal de Grande Instance) (T.G.I.) comme de vulgaires criminels, avec des affaires à défendre en justice en y consacrant de très nombreuses heures à préparer le dossier de défense.
Voilà pourquoi nous allons continuer à mobiliser toutes celles et ceux qui ne souhaitent pas fermer les yeux et les oreilles, mais avec pragmatisme, conviction et responsabilité, souhaitent œuvrer pour plus de liberté pour nos moyens de radiocommunications de loisirs, mais aussi, en faveur d’une meilleure réglementation pour les signaleurs, cette voie ouverte déjà par notre fédération il y a bien des années auprès de notre ministère de l’intérieur.
La démagogie n’a pas sa place au sein de notre fédération nationale. Nous le prouvons par déjà les très nombreux articles qui jalonnent ses 40 années écoulées de notre fédération nationale publiés dans l’Album que vous pouvez découvrir en cliquant sur ce lien : https://www.facebook.com/media/set/?set=oa.339400097906632&type=3
Le 20 Mars, je fêterais mes 82 ans, je ne sais pas ce que me réserve les semaines, les mois et les années a venir.
Par contre, ce que je peux vous assurer et vous garantir, c’est que mon engagement pris fin décembre 1982 à l’égard de notre fédération et de vous tous restera jusqu’à mon dernier souffle.
Vive la Radio et vive la FFCBL/SER.
Tonton 12