News

Disparition personne

| Actualités des clubs | 6
Disparition personne
Mercredi 18 heures, je recevais un appel de la Mairie de Montagnac, qui me signalait la disparition d’un habitant de la Commune, agé de 81 Ans et qui me demandait de rejoindre la cellule de crise installée en Mairie.
Me trouvant en double communication avec M. André ANTONIO, il a pu prendre connaissance de cette triste information .
Je me suis aussitôt rendu sur le lieu de rendez-vous, où j’ai pu en savoir davantage sur les moyens engagés pour la recherche de cette personne et surtout ce que l’on attendait de moi .
J’apprendrai que les recherches se font par la Gendarmerie, avec des chiens spécialisés ( Saint-Hubert ), un hélicoptère équipé de caméra thermique, engagé durant une bonne partie de la nuit et les Sapeurs Pompiers de Montagnac.
A fin de ne pas “ gêner “ les chiens, il nous a été demandé, de ne pas entamer les recherches, du coté où la personne était activement recherchée par les chiens.
Rendez vous nous est donné pour le lendemain matin vers 7 heures, si les recherches se voyaient vaines.
J’ai donc rejoint mon domicile, mais une petite envie de continuer les recherches, m’a demandé de me diriger du coté opposé aux recherches, de façon à ne pas “ gêner “.
Je passerai par LAVAGNAC, LA MONTADE, L’ECURIE DU GOLFE, LE FESC pour rejoindre la route de Villeveyrac.
Mais me trouvant seul, j’ai préféré rejoindre mon domicile, à fin de me reposer un peu …
Il était 1 h 45 lorsque je rentrais chez moi.
J’apprends sur facebook (Merci) que les recherches n’avaient rien donné.
J‘ai bien pris soin de mettre en charge les Radios du MRAS, à toutes fins utiles.
5 h 30, le réveil sonnait et le temps de prendre un petit déjeuner sur le pouce, je me rendais place de la Mairie, pour rejoindre la CENTAINE de personnes qui s’étaient portées volontaires.
Equipé de mes 11 Radios, je retrouvais M. le Maire qui nous donnait les directives.
Plusieurs secteurs bien définis, sont distribués, à chaque chef de groupe, groupes composés d’une dizaine de personnes à chaque fois…
Parti à pieds, mon groupe se dirige vers les rives du fleuve Hérault, tout en effectuant des recherches…
Premier secteur, recherches vaines pour mon groupe.
De retour en Mairie, il m’est confié le secteur de VALJOYEUSE, où je me rendrai avec deux voitures et 8 personnes …
Au bout d’une heure de recherches sur ce secteur, un appel du secrétariat de la Mairie, m’informait que la personne venait d’être retrouvée, non loin de mon groupe, du coté de la déchèterie.
La personne a été retrouvée saine et sauve…
Un peu fatiguée, mais vivante.
Un grand soulagement pour tous.
Il nous est demandé de rejoindre la Mairie pour un débreffing.
Voilà qui se termine bien …
Merci Monsieur André ANTONIO, pour m’avoir “ accompagné “ pendant toute la durée des recherches .
Merci à tous :
MONSIEUR LE MAIRE, ELUS DE LA COMMUNE DE MONTAGNAC, GENDARMES, POMPIERS, POLICIERS MUNICIPAUX, PERSONNEL DE MAIRIE, AGENTS DES SERVICES TECHNIQUES ET TOUS LES BENEVOLES VENUS EN GRAND NOMBRE ...

Le muguet du bonheur !!

| Le Billet de Tonton 12 | 4

074

Le muguet du bonheur !!
Ce 1er Mai 2020 sera je présume gravé dans le marbre pour certains mis il doit rester celui de préserver l’espérance.
En cette période de confinement en cette 7ème semaine, le triptyque : Protéger-Tester et Isoler dès le 11 Mai doit être de rigueur.
Le 17 Mars, la France entrait dans le confinement, plus de 63 Milles décès évités grâce à la responsabilité du très grand nombre, et de l’énergie et du courage de nos infirmièries, infirmiers, employés de salles, médecins, anesthésistes, professeurs, et toutes celles et ceux dont j’oublie et qu’ils m’en excusent de citer dans la liste.
Ce déconfinement tant attendu que risqué et redouté va nous imposer d’apprendre à vivre autrement.
Il va nous imposer un devoir d’humilité et de responsabilité.
Ce virus va continuer à circuler, ce n’est pas réjouissant, mais c’est un fait et nous devons en tenir compte quotidiennement dans tous les actes de notre journée.
C’est avec une certaine humilité que j’observe de nombreuses solidarités spectaculaires ou discrètes qui sont les valeurs qui nous réunissent.
Ayons conscience que ce déconfinement sera beaucoup plus complexe que le confinement et il repose fondamentalement sur la responsabilité de chacun d’entre-nous.
Si nous souhaitons que ce muguet du 1er Mai soit celui de la porte qui s’entrouvre vers des jours bien meilleurs, vers cette date du 7 mai où nous sommes très-très nombreux à attendre de nouvelles annonces de nos dirigeants pour moins de contraintes et beaucoup plus d’espace, alors, agissons en responsabilité.
Les dirigeants de notre fédération agissent de la sorte et font de leur mieux pour véhiculer ce message.
Pas toujours facile, il est important de faire preuve d’une très grande pédagogie, de ne point brusquer ou blesser les personnes un peu réfractaires où en légère déprime parfois compréhensible dans le contexte actuel.
Garder le moral et confiance en l’avenir d’éviter de sombrer dans la sinistrose qui psychologiquement et physiquement pourraient laisser des séquelles.
Un petit retour en arrière de 80 ans. Comme vous le savez, natif en Mars 1940, je suis enfant de la guerre 1940-1945.
Le confinement durant cette période jusqu’à 5 ans, j’ai connu, les privatisations avec les cartes de rationnement aussi, le petit appartement insalubre sans trop d’électricité et chauffage aussi. Point de télé, d’internet, de smartphone non plus, rien n’existait de tout cela.
La rougeole, les oreillons, la scarlatine, j’ai connu aussi ainsi que les nombreux remèdes de grands/mère utilisés à l’époque.
Il n’y avait pas la Sécurité Sociale.
Juste ce petit rappel, non pour minimiser la pandémie actuelle, ses conséquences, son confinement, mais tout simplement pour vous dire que même si la période dont nous subissons est pénible, faut faire l’effort de la prendre et l’accepter avec responsabilité, sans dramatisation exagérée.
C’est ce que je m’oblige de faire chaque jour en restant le plus possible en contact avec la famille, mes amis les plus proches, mais aussi, avec vous tous sans exception.
En conclusion :
Je ne crains pas la sortie du confinement si on garde les distances, les réflexes indispensables comme se laver les mains. Le virus va continuer de vivre mais nous aussi ! L’important, c’est de garder la routine des gestes de ces dernières semaines pour éviter un nouveau pic
C’est à ce titre que je vous offre ses quelques brins de muguets avec mes vœux d’encouragements à garder confiance a un avenir très proche.
Le plus dur est derrière nous.
Le bout du tunnel est à quelques enjambées.
Bonne journée à vous tous.
Je vous Aime.

Appel à dons pour EMMAÜS 82.

| News F.F.C.B.L./S.E.R | 5
Appel à dons pour EMMAÜS 82.
Depuis le confinement, je tiens le coup car je travaille cinq à six heures par jour à rechercher donateurs pour faire vivre la communauté Emmaüs 82
J'ai cette lourde fonction car il nous faut pour survivre 10.000 € par semaine.
Voilà mon appel aux médias, particuliers, entreprises, associations.
Connaissez-vous la communauté Emmaüs 82?
Côté public, c’est une foule de gens qui vient fouiner dans le Bric à Brac.
Du nécessaire au futile - vêtements, meubles, électro-ménager, outillages, jouets, bibelots - du culturel et du distrayant - une mine d’or de livres, cd, disques, dvd - attirent aussi bien les familles à faibles revenus que les plus aisées en quête de la bonne affaire.
Le Bric à Brac est l’épine dorsale financière de la communauté, et l’activité de vente est la face visible de l’iceberg Emmaüs !
La face immergée est l’accueil inconditionnel des compagnons et leur accompagnement.
Emmaüs 82 c'est 2 Communautés et un CHU (centre d'hébergement d'urgence).
La communauté de La Panouille avec 96 adultes, 46 enfants, et l'accueil des personnes du 115: 75 adultes et 27 enfants.
La communauté de Pompignan avec 24 adultes et 6 enfants.
Soit: 274 personnes accueillies.
Emmaüs 82 est aussi présente à l’accueil Montauriol, accueil de jour H24, d’une quinzaine d’hommes isolés pour les repas de midi et du soir.
Enfin, Emmaüs 82 fournit midi et soir 26 repas pour les personnes à la rue hébergées en hôtel.
La cuisine est toujours à pied œuvre, près de 650 repas par jour sur l’ensemble des sites.
Nous avons besoins de vos dons pour continuer car nous n'avons plus d'activités.
23 salaries pour l'encadrement à payer plus les charges... et aucune subvention publique.
Nous comptons sur votre soutien même en relayant notre information.
Nous avons plus que jamais besoin de vos dons pour nous permettre de vivre.
Un don de 100€ c'est 25 personnes qui peuvent manger.
Votre don défiscalisé à 66%
Aidez nous à survivre.!!
Paypal
Notre site
Facebook
Youtube
Voilà mon quotidien jusqu'à l'éventuelle reprise de l'activité d'EMMAÜS 82
Cordialement Gérard

Les semaines se suivent et se ressemblent.

| Le Billet de Tonton 12 | 5

057

Les semaines se suivent et se ressemblent.
Nous voilà en tout début de notre 7ème semaine de confinement avec des résultats appréciables quant aux victimes du Coronavirus.
Même si l’épée de Damoclès est toujours bien présente sur notre tête, nos services hospitaliers sont moins sous pression, et nous pouvons constater depuis plus d’une semaine un petit soulagement du corps médical.
14 jours encore à rester confinés avant cette date du 11 mai qui fait toujours débat et comment croire où penser que le lundi 11 Mai, les portes seront grandes ouvertes pour tout le monde.
Il suffit sans démagogie, en prenant le recul nécessaire, d’observer, d’écouter, d’analyser un tant soit peu pour prendre conscience que personne ne détient la vérité, en France, en Europe et dans le monde.
Ce virus a mis tout le monde dans le doute, de nos plus hautes personnalités politiques aux plus éminents scientifiques de la médecine.
Cette année 2020 va marquer l’histoire de l’humanité tout entière, des pays les plus riches aux plus pauvres.
Nous savons que toute décision bonne ou mauvaise sera critiquée. Exemple, le Maire de la commune qui souhaite voir ses écoles reprendre l’activité le 11 mai sera critiqué et celui qui ne le souhaite pas les ouvrir aussi.
Je n’évoquerais pas le problème des masques qui va diviser bien des régions, des intercommunalités, des communes, mais aussi, chacun d’entre nous.
Je passe sous silence aussi le droit d’ouvrir les commerces ou pas, d’autoriser certaines manifestations où pas, etc …
Des voix s’élèvent de toutes part pour solliciter l’Etat, mais l’Etat, c’est nous tous, et nous allons être contraints d’accepter une dette abyssale.
Cette dette qui va durer de longues années et peser sur les épaules de nos enfants, petits-enfants, et même arrières petits enfants.
La FFCBL/SER en 37 ans d’existence n’a jamais perçu la moindre subvention d’Etat, de ce fait, elle ne craint pas une diminution de subvention ou suppression d’une aide de l’Etat.
Notre gestion financière rigoureuse nous permet de rester très sereins.
C’est l’honneur de notre fédération nationale : réaliste, pragmatique, clairvoyante, économe.
Diriger, c’est aussi prévoir. Combien de fois ai-je entendu (une association sous la Loi 1901 doit être ric et rac en fin d’année).
Je plains ceux et celles qui ont géré de cette façon leur association.
Clôturer l’année avec de bons repas ou de beaux cadeaux sans penser qu’un jour, de lourdes turbulences pourraient mettre en péril leur vécu depuis de longues années.
Ce n’est pas notre cas, fort heureusement et je tiens à remercier celles et ceux qui ont cette vision d’une gestion rigoureuse, qui dans le respect de leur statut, encaissent la cotisation annuelle auprès de chaque adhérent afin de ne jamais faire prendre le moindre risque, avant de leur demander d’assumer une mission d’opérateur radio signaleur transmetteur.
Ce confinement doit servir à quelque chose, surtout pour certains à se remettre en question.
Nous avons conscience que le retard pris ne sera jamais comblé, que peut être, le deuxième semestre permettra à certains de se refaire un peu, excusé l’expression (la cerise). Mais pour cela, je vous en conjure, ne faites pas prendre de risque a un membre n’ayant pas acquitté sa cotisation 2020.
Les risques seront encore beaucoup plus importants lors de la reprise d’activité.
Les automatismes ne seront plus là.
L’euphorie chez certains peut être exacerbé, pour d’autres, c’est le contraire qui peut se produire.
Diriger incombe de lourdes responsabilités, tant au Civil qu’au Pénal.
Ma mission est de faire de la prévention.
Les paroles s’envolent, les écrits restent.
Voilà pourquoi au seuil de cette nouvelle 7ème semaine de confinement, j’ai souhaité attirer votre attention sur ce point bien précis.
Que nous réservent les semaines à venir.
Peut-être demain allons-nous pouvoir nous faire une petite idée !!
Pour part, j’ai conscience que rien ne sera comme avant et que la rigueur devra être de plus en plus présente pour durer et évoluer dans le temps.
Courage à vous tous et bonne semaine.

CB Mondial DX.

| Adhésions MDX | 6

mdx

CB Mondial DX.
Nous sommes très heureux d’accueillir à nouveaux deux anciens membres dont leurs dernières cotisations datent de 2012.
La vie n’a jamais été un fleuve tranquille et il est compréhensible qu’a certains moments, des préoccupations beaucoup plus importante qu’une passion passent en priorité.
Le bureau de la FFCBL/SER fait en sorte de garder toujours un contact amical et convivial avec les anciens adhérents.
C’est l’esprit de notre fédération, et ce qui explique aussi, le retour de certains anciens.
Être présent dans les bons moments et encore plus, dans les moments difficiles, c’est ma façon d’agir.
Aujourd’hui, c’est le retour de :
14MDX203F41, Opérateur Christian
14MDX0214F41, Opératrice Béatrice.
Nous devions nous retrouver le Weekend de Pâques lors de notre Assemblée Générale Annuelle a Nantes, ceci n’est que partie remise.
Merci beaucoup mes amis pour ce retour au sein de notre grande et belle famille qu’est la FFCBL/SER.
Comme eux, n’hésitez à nous rejoindre.
Courage à vous tous et surtout, point d’imprudence durant cette période de confinement.